Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En ouvrant ce blog, je suis très consciente du privilège que me confère cet outil exceptionnel de communication dont nos grands maîtres de la littérature auraient pu faire un si bel usage !

Désormais,je pourrai communiquer, échanger, alerter, informer, débattre, et les thèmes  de préoccupations ne m'ont pas manqué ..tout au long de ma vie professionnelle de professeur de français, d'inspectrice pédagogique régionale, d'Inspectrice d'Académie puis de Députée à l'Assemblée Nationale..

je sollicite l' indulgence car cette pratique, nouvelle pour moi , risque de me désarçonner parfois..

Odette Trupin

1 décembre 2007 6 01 /12 /décembre /2007 17:57

Ce terme qui renvoie à la notion de fragilité , interpelle le public ; il exerce une sorte de fascination, il est devenu un thème sensible car chacun se sent, sans doute, concerné par une vulnérabilité sociale qui peut le menacer lui ou les siens, tôt ou tard.  La précarité semblait reléguée dans les pays du "tiers monde" , éloignée dans des pays lointains et souvent inconnus.  Aujourd'hui ,aux nouveaux riches, sont venus s' ajouter  les nouveaux pauvres.! Qui sont les responsables d'une telle évolution et peut-on identifier des responsabilités? "ma rencontre avec l'autre, c'est ma responsabilité pour lui" (Emmanuel Levinas) la question est grave car la précarité peut se manifester sous plusieurs formes.et rejoindre l'exclusion. En tout état de cause , elle frappe fort les consciences,car à la honte  éprouvée par l'exclu, répond symétriquement la culpabilité du nanti qui choisit le plus souvent l'évitement. 
Alors, comment l' Institution républicaine, responsable et garante de la collectivité, peut-elle se substituer à l'individu, pour préserver les citoyens dans leur  dignité  et leur intégrité  ?

Partager cet article

Repost 0
Published by odette trupin - dans éthique
commenter cet article

commentaires