Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En ouvrant ce blog, je suis très consciente du privilège que me confère cet outil exceptionnel de communication dont nos grands maîtres de la littérature auraient pu faire un si bel usage !

Désormais,je pourrai communiquer, échanger, alerter, informer, débattre, et les thèmes  de préoccupations ne m'ont pas manqué ..tout au long de ma vie professionnelle de professeur de français, d'inspectrice pédagogique régionale, d'Inspectrice d'Académie puis de Députée à l'Assemblée Nationale..

je sollicite l' indulgence car cette pratique, nouvelle pour moi , risque de me désarçonner parfois..

Odette Trupin

4 décembre 2007 2 04 /12 /décembre /2007 17:26

Le 15 décembre 1959, en réunion-débat à Paris, Pierre Mendès-France s'exclame : " un devoir pour l'homme politique: dire la vérité ! " .  Après cette exclamation , transposable de nos jours, il poursuit :" L'élément fondamental du système démocratique, c'est la vérité. Dès lors que le pays est appelé à choisir parmi des hommes, à se prononcer entre des thèses et des propositions qui lui sont soumises, il est évident que la probité de l'exposé des questions et la fidélité aux engagements pris constituent des éléments de base dans le fonctionnement du régime. S'il n'y a pas d'honnêteté de la part de ceux qui jouent un rôte dans le jeu des institutions, il ne peut pas y avoir de démocratie. Le mensonge, l'hypocrisie, la tricherie, sont incompatibles avec la notion de démocratie...C'est pourquoi j'ai toujours demandé aux amis avec lesquels j'ai travaillé, de rester fidèles, au besoin avec rigidité et de ne jamais renoncer à s'exprimer avec la plus grande franchise..et même si " toute vérité n'est pas bonne à dire"..c'est le devoir d'un homme politique d'agir ainsi.."
Dans cette profession de foi, Pierre Mendès-France exprime un principe sacré de la démocratie car l'homme , la femme politique qui se soumet au suffrage des citoyens contracte en même temps un engagement solennel et l'histoire nous apprend que  l'accumulation de promesses non tenues ou trahies est à l'origine de bien des chutes républicaines..

Partager cet article

Repost 0
Published by odette trupin - dans politique
commenter cet article

commentaires