Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En ouvrant ce blog, je suis très consciente du privilège que me confère cet outil exceptionnel de communication dont nos grands maîtres de la littérature auraient pu faire un si bel usage !

Désormais,je pourrai communiquer, échanger, alerter, informer, débattre, et les thèmes  de préoccupations ne m'ont pas manqué ..tout au long de ma vie professionnelle de professeur de français, d'inspectrice pédagogique régionale, d'Inspectrice d'Académie puis de Députée à l'Assemblée Nationale..

je sollicite l' indulgence car cette pratique, nouvelle pour moi , risque de me désarçonner parfois..

Odette Trupin

3 juin 2007 7 03 /06 /juin /2007 19:25

 L'histoire littéraire , Villon, Hugo,  Proust, Rimbaud, Baudelaire, Gorki, Cervantès.. est marquée du sceau de la mère.Cette empreinte est exemplaire chez les écrivains contemporains, à l'image d'un siècle agité où vies et oeuvres se mêlent souvent étroitement. Il est parfois impudique de parler de sa mère. Pourtant ,combien se sentent , au-delà des années, orphelins de leur mère ? car l'image qu'emporte toute mère  avec elle à sa mort, est sentimentale, c'est celle dont chacun garde en soi le souvenir enfoui au plus profond de son être ; le souvenir de celle qui a passé son temps à veiller sur ses enfants. Une mère, ce n'est pas quelqu'un de statufié, de pétrifié ou d'édifiant. C'est avant tout quelqu'un qui parvient à rendre des enfants heureux. C'est le  vrai miracle de la maternité !

Partager cet article

Repost 0
Published by odette trupin - dans actualités
commenter cet article

commentaires