Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

En ouvrant ce blog, je suis très consciente du privilège que me confère cet outil exceptionnel de communication dont nos grands maîtres de la littérature auraient pu faire un si bel usage !

Désormais,je pourrai communiquer, échanger, alerter, informer, débattre, et les thèmes  de préoccupations ne m'ont pas manqué ..tout au long de ma vie professionnelle de professeur de français, d'inspectrice pédagogique régionale, d'Inspectrice d'Académie puis de Députée à l'Assemblée Nationale..

je sollicite l' indulgence car cette pratique, nouvelle pour moi , risque de me désarçonner parfois..

Odette Trupin

7 juin 2007 4 07 /06 /juin /2007 16:48
 

Ainsi, envers et contre tout, les élus, quoiqu’ infiniment fragiles, mais comme ensorcelés, croient en leur mission  politique qu’ils transcendent..

C’est ainsi, qu’en décembre 1996  commence une belle histoire, celle d’une femme, élue députée aux élections législatives de1997 . Qui aurait pu prévoir une dissolution de l’Assemblée nationale ? Alors qu’aucun des grands analystes  du moment ne l’avait envisagé, l’impensable survint en mai 1997. Branle bas dans les milieux politiques. Il fallait faire vite, les élections étant annoncées pour début juin, les partis cherchaient leur candidat, et c’est ainsi que Lionel Jospin, 1er secrétaire du Parti socialiste, décida de promouvoir l’ entrée de femmes à l’Assemblée !! que pensait-il donc de retirer de la sorte cette prérogative masculine à ces messieurs !! l’aventure commença avec les militants qu’il fallait convaincre .. C'est pourtant bien une magnifique expérience que découvrit le 2 JUIN 1997 la députée novice que j’ étais ; une si belle aventure, que tous ceux qui la vivent veulent la poursuivre, le plus longtemps possible  en s’imaginant indispensables à tout jamais. je n'y ai pas fait défaut ! Et voilà pourquoi les élus n’ ont qu’ un mobile : leur réélection, et voilà pourquoi les places sont si chères, au hit parade de ce microcosme de la politique . Je m’exprime bien au masculin car tout commence lorsque, pour les élections législatives de 1997, Lionel Jospin, devenu ensuite 1er Ministre de la France pendant 5 ans, a souhaité combler l’énorme retard français en matière d ‘ élues députées en imposant aux Fédérations départementales et aux sections locales du Parti socialiste de proposer des candidatures féminines.Tollé dans les circonscriptions dites «  réservées » aux dames ! Ces messieurs n’en pouvaient plus d’imaginer par quel moyen détourner une telle mesure, s’estimant, pour certains,  gravement lésés et être seuls en capacité d’exercer cette éminente mission, privilège exclusivement masculin, bien sûr ! …Allons, comment penser que des femmes allaient pouvoir tenir un tel rôle ! C’était totalement impossible, inacceptable, extravagant et il était hors de question qu‘elles puissent s’aventurer à usurper des privilèges masculins !! aujourd'hui, ces positions, passionnées, vengeresses ,apparaissent comme désuètes . Elles sont comme banalisées dans les esprits

Ma découverte  de ces   réalités du monde politique, des machinations, froidement calculatrices, a    vite entamé  mes rêves d’ efficacité, de grandeur,de noblesse, de dignité , nourris de l’ histoire des grands idéologues :  Victor Hugo, Jean Jaurès, Léon Blum ou Pierre Mendés- France !! ..

Partager cet article

Repost 0
Published by odette trupin - dans Témoignages
commenter cet article

commentaires