Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

En ouvrant ce blog, je suis très consciente du privilège que me confère cet outil exceptionnel de communication dont nos grands maîtres de la littérature auraient pu faire un si bel usage !

Désormais,je pourrai communiquer, échanger, alerter, informer, débattre, et les thèmes  de préoccupations ne m'ont pas manqué ..tout au long de ma vie professionnelle de professeur de français, d'inspectrice pédagogique régionale, d'Inspectrice d'Académie puis de Députée à l'Assemblée Nationale..

je sollicite l' indulgence car cette pratique, nouvelle pour moi , risque de me désarçonner parfois..

Odette Trupin

12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 09:33

"Nous assistons à un déchainement, certains disent à un concours Lépine, de mesures en faveur de la transparence. J’y ai moi-même participé (cf sept mesures en faveur de la moralisation de la vie politique).

Il me semble toutefois qu’un peu de rigueur devrait commencer par le rappel des obligations qui sont celles des parlementaires. Elles sont prévues par la loi organique du 14 avril 2011 relative à l’élection des députés et des sénateurs et par les règlements internes des deux asssemblées.

..." Alain Anziani , Sénateur

Pour lire la suite de l'article ... : http://alainanziani.fr/content/un-peu-de-transparence-sur-la-transparence--

Repost 0
Published by odette trupin - dans politique
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 21:44

La rigueur est d'autant plus pénible que les désirs s'accroissent....

Repost 0
Published by odette trupin - dans regard sur le monde
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 20:54

" Il faut, dans ce bas monde, aimer beaucoup de choses

Pour savoir, après tout, ce qu'on aime le mieux,

Les bonbons, l'Océan,le jeu, l'azur des cieux,

Les femmes, les chevaux,les lauriers et les roses.

 

Il faut fouler aux pieds des fleurs à peine écloses;

Il faut beaucoup pleurer,dire beaucoup d'adieux.

Puis le coeur s'aperçoit qu'il est devenu vieux,

Et l'effet qui s'en va nous découvre les causes.

 

De ces biens passagers que l'on goûte à demi,

Le meilleur qui nous reste est un ancien ami.

On se brouille, on se fuit.- Qu'un hasard nousrassemble

 

On s'approche,on sourit, la main touche la main

Et nous nous souvenons que nous marchionsensemble

Que l'âme est immortelle, et qu'hier c'est demain."

Alfred de Musset

 

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article
8 avril 2013 1 08 /04 /avril /2013 14:03

SEPT PROPOSITIONS POUR MORALISER LA VIE POLITIQUE

Sur Jérôme Cahuzac, je préfère tristement ne rien ajouter. Je traiterai plutôt de la question de fond : comment moraliser la vie politique ?

L’interrogation se pose après chaque affaire avant d’être oubliée en attendant la suivante. Ou pour être moins pessimiste, nous y donnons des réponses même si elles n’éradiquent pas la corruption ou les conflits d’intérêts. Reconnaissons aussi qu’après plusieurs scandales, à force de lois de gouvernements socialistes, la France est devenue un pays ayant une législation exemplaire en matière de financement de la vie politique et des campagnes électorales. De même, notre pays réprime sévèrement les infractions pénales commises par les élus, même s’il se montre moins performant dans la prévention.

François HOLLANDE vient d’annoncer des mesures qui s’intégreront dans une loi annoncée pour l’été. J’espère qu’elles feront corps avec un dispositif large et puissant en faveur de la déontologie. Nous devons tous nous engager dans cette voie sauf à approfondir encore davantage la crise de confiance qui frappe durablement notre pays.

J’ai formulé quelques propositions en faveur de la moralisation de la vie publique. Elles tiennent compte de l’état de notre droit et des contraintes constitutionnelles qui sont les nôtres. La plupart sont appliquées depuis des années, parfois des décennies dans de nombreux pays, en particulier aux États-Unis, en Angleterre ou en Scandinavie. Je les développe dans un article que la revue « Pouvoirs » consacrera en septembre au "Renouveau du Parlement".

Les voici, énoncées de façon lapidaire :

1/ Publier les déclarations de patrimoine, d’activités et d’intérêts des ministres, des parlementaires et des grands élus locaux.

Ces déclarations existent déjà. La déclaration de patrimoine permet d’apprécier un éventuel enrichissement pendant le mandat. La déclaration d’activités a pour objet de vérifier les incompatibilités prévues par la loi, par exemple entre le mandat parlementaire et une fonction de direction dans certaines entreprises. La déclaration d’intérêts mentionne les actions détenues dans des sociétés ou les responsabilités exercées dans l’ensemble des organismes. Pour les sénateurs, elle fait l’objet d’une publication sur le site du Sénat. Voir la mienne http://www.senat.fr/declarations_activites_interets/declarations/anziani_alain08025t.pdf 

2/ Confier à une haute autorité indépendante l’examen de ces déclarations et celles de leurs proches et lui donner le pouvoir d’émettre des recommandations à la personne concernée, de saisir le Procureur de la République en cas d’infractions pénales et le Conseil constitutionnel en cas d’incompatibilités afin de démission d’office.

Actuellement, les déclarations de patrimoine sont déposées auprès de la commission pour la transparence financière de la vie politique. Les deux autres le sont auprès du bureau du Sénat ou de l’Assemblée nationale. Dans les faits, il n’y a quasiment aucun contrôle véritable.

3/ Rendre incompatibles les fonctions de ministre et le mandat parlementaire avec une activité professionnelle rémunérée ou procurant un avantage quelconque, sauf exception concernant les activités d’enseignement et de publication.

Il est aujourd’hui légal d’être parlementaire et de tirer des revenus nettement supérieurs d’une activité de conseil par exemple. Martin Hirsch a cité les cas de Jean-François Copé et de Gérard Longuet. Personnellement, j’ai cessé mes activités d’avocat dés mon élection de sénateur.

4/ Interdire pendant les trois ans qui suivent la fin de leur fonction ou de leur mandat, aux ministres, parlementaires, membres de cabinet, directeurs de l’administration de se procurer un revenu ou un avantage en lien direct avec leurs anciennes activités publiques.

La pratique du « pantouflage » qui permet de récompenser les services passés donne lieu à de véritables conflits d’intérêts.

5/ Supprimer les immunités des parlementaires, sauf si le fait poursuivi a un lien direct avec l’exercice du mandat de parlementaire ou avec sa liberté d’expression.

L’immunité qui protège un parlementaire a de fortes raisons historiques. Elle ne doit pas devenir un obstacle au travail du juge dès lors que les faits concernés relèvent d’infractions de droit commun (délit de favoritisme dans les marchés, corruptions, blanchiment…)

6/ Interdire à un élu de recevoir tout cadeau ou avantage d’une entreprise, d’une collectivité ou d’un État étranger (voyages, sponsoring…), sauf situations réglementairement autorisées (présents dits « mémoriels » inférieurs à 100 euros remis lors d’une rencontre officielle, invitation à un diner officiel en présence de nombreuses personnes…). Rappelons-nous les vacances de Nicolas Sarkozy offertes par ses amis industriels.

À titre d’exemple, je viens de recevoir un mail me proposant de me rendre en Azerbaïdjan, tous frais payés, pour passer une journée à « un forum sur le dialogue interculturel » et deux jours de tourisme … Plus fréquemment, les entreprises organisent des voyages pour participer à des évènements sportifs ou culturels. Cette pratique, strictement interdite aux États-Unis, a été plusieurs fois dénoncée comme dangereuses par les organismes de déontologie.

7/Réglementer encore plus précisément le lobbying.

Le lobbying est utile s’il apporte des éléments d’information. Il ne doit pas transformer un élu en porte-parole d’un lobby. Un rapport récent de l’Assemblée nationale pointe des collaborateurs parlementaires payés par des entreprises.

  ALAIN ANZIANI (sénateur de Gironde) 

 

Repost 0
Published by odette trupin - dans politique
commenter cet article
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 10:06

Une bague qui empêche de ronfler,sommeil assuré

 

ronflement bague
Avoir un conjoint qui ronfle peut vite devenir un vrai calvaire ! Rosie Millard, une ancienne journaliste de la BBC, a peut-être trouvé la solution. Fatiguée de ne plus dormir la nuit, cette mère de 47 ans a réussi à persuader son mari de tester une bague anti ronflemment. Grâce à un petit trou placé sur un côté et une petite bosse de l'autre, cette bague exerce une forme d'acupression et appuie sur un endroit clé du doigt permettant de supprimer les ronflements. "30 minutes avant d'aller se coucher, la personne doit mettre la bague à son petit doigt, le trou placé sur le haut, la garder toute la nuit et surtout ne pas la porter le jour" explique Rosie Millard au Daily Mail. Vendue pour la somme de 36 euros en Angleterre, cette bague semble avoir prouvé son efficacité. Les ronflements du mari de Rosie se sont arrêtés ce qui lui a permis de développer un cycle de sommeil régulier et même de perdre de poids.
 
Repost 0
Published by odette trupin - dans le savez-vous
commenter cet article
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 20:29

"Et si, au fond, on l'avait bien mérité ce "horsegate" ? Sans aller jusqu'à l'autoflagellation, cette affaire a le mérite de nous mettre le nez dans nos assiettes : on veut se mettre les pieds sous la table sans passer par les fourneaux tout en déboursant le moins d'argent possible"

Jacky Durand  (la shizophrénie du consommateur mangeur)

Repost 0
Published by odette trupin - dans societe
commenter cet article
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 20:46

" Marquise, si mon visage

A quelques traits un peu vieux

Souvenez-vous qu'à mon âge

Vous ne vaudrez guère mieux"

 

Le temps aux plus belles choses

Se plaît à faire un affront

Et saura faner vos roses

Comme il a ridé mon front..." Pierre Corneille

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 20:23

" Avril, l'honneur et des bois

Et des mois;

Avril, la douce espérance

Des fruits qui, sous le coton,

Du bouton,

Nourrissent leur jeune enfance ;


Avril,l'honneur des prés verds,

Jaunes pers,

Qui,sous le vent de leur aelle

Dressent encor es forêts

De doux rêts

Pour ravir Flore la belle;


Avril, c'est ta douce main

Qui du sein

De la nature, desserre

Une moisson de senteurs

Et de fleurs

Embaumant l'air et la terre...."Rémi Belleau (1528-1577)

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article
28 mars 2013 4 28 /03 /mars /2013 22:21

"La nature humaine est ainsi faite qu'elle souscrit  naturellement à la force de l'habitude : on s'habitue à voir l'inhabituel, on s'habitue à vivre des choses dérangeantes, on s'habitue à voir des gens souffrir, on s'habitue nous-mêmes à la souffrance...on s'habitue à être prisonniers de notre propre corps ... On s'habitue , ça nous sauve."  Fabien Marsaud "Grand corps malade"

Repost 0
Published by odette trupin - dans social
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 19:56

" en opposant la haine à la haine, on ne fait que la répandre, en surface comme en profondeur."

"Le monde est fatigué de la haine " Mahatma Gandhi

Repost 0
Published by odette trupin - dans verba volant
commenter cet article