Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

En ouvrant ce blog, je suis très consciente du privilège que me confère cet outil exceptionnel de communication dont nos grands maîtres de la littérature auraient pu faire un si bel usage !

Désormais,je pourrai communiquer, échanger, alerter, informer, débattre, et les thèmes  de préoccupations ne m'ont pas manqué ..tout au long de ma vie professionnelle de professeur de français, d'inspectrice pédagogique régionale, d'Inspectrice d'Académie puis de Députée à l'Assemblée Nationale..

je sollicite l' indulgence car cette pratique, nouvelle pour moi , risque de me désarçonner parfois..

Odette Trupin

18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 12:25

La soirée,du 19 octobre , organisée à Camblanes,  très agréable, consacrée au conte, m'a replongée dans cette dimension  nostalgique du symbolique  qui s'oppose à l'imaginaire dans son approche de pureté manichéenne.  J'ai été enchantée d'y retrouver tout l'univers du  structuralisme linguistique : De Saussure, Roland Barthes, Lacan  ou Todorov, pour qui, les sujets sont saisis dans un tissu de relations qui les dépassent et déterminent en même temps la "position" en les qualifiant comme sujets désirants , travaillants, produisants... l'Autre, constitutif du sujet, car il en structure  l'inconscient, n'est précisément dans cette relation duelle, qu'un pôle imaginaire sur lequel le moi projette amour et haine mais par le moyen duquel aussi, il opère un rapport d'identification à celui-là même qu'il désire être .
La structure du conte, toujours identique, conduit les personnages d 'une situation initiale, à la situation finale via un transit opératoire où se situent  la ou les situations de déséquilibres...
C'est  tout l'univers du rêve, de l'inconscient , nourriture de l'âme humaine indispensable  à l'esprit, que le XXIème siècle a trop fréquemment radié des fondements de  sa culture ..

Repost 0
Published by odette trupin - dans Légende
commenter cet article
29 juillet 2009 3 29 /07 /juillet /2009 20:38

 L' aveugle savait que Jésus de Nazareth allait passer par ce chemin, à la sortie de Jéricho, et il était venu se joindre à la foule qui l'attendait . Quand il sut que Jésus arrivait suivi de ses disciples, il se mit à crier : " Jésus, fils de David, aie pitié de moi!" Les gens qui étaient là le rabrouèrent pour lui imposer silence, mais il criait de plus belle :"fils de David, aie pitié de moi !" Jésus s'arrêta et dit :"appelez-le ." "lève-toi, il t'appelle " Et lui, rejetant son manteau, bondit et vint à Jésus. alors Jésus lui adressa la parole :"que veux-tu que je fasse pour toi ?" L'aveugle lui répondit :" Rabbouni, fais que je voie " Jésus lui dit :" Va, ta foi ta sauvé" Et aussitôt il retrouva la vie et chemina à sa suite .
Il ne m'échappe pas que ce miracle , rapporté par Saint Marc, est aussi une invite aux aveugles de l'esprit, de l'âme que nous sommes tous si souvent, d'implorer la lumière intérieure, l'éclairement qui nous arrache à nos ténèbres, à notre fixation aveugle et morbide dans des routines  et le sous-développement mental.....

Repost 0
Published by odette trupin - dans Légende
commenter cet article