Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 

En ouvrant ce blog, je suis très consciente du privilège que me confère cet outil exceptionnel de communication dont nos grands maîtres de la littérature auraient pu faire un si bel usage !

Désormais,je pourrai communiquer, échanger, alerter, informer, débattre, et les thèmes  de préoccupations ne m'ont pas manqué ..tout au long de ma vie professionnelle de professeur de français, d'inspectrice pédagogique régionale, d'Inspectrice d'Académie puis de Députée à l'Assemblée Nationale..

je sollicite l' indulgence car cette pratique, nouvelle pour moi , risque de me désarçonner parfois..

Odette Trupin

5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 06:58

~~Le jour où je me suis aimé

"L’amour est une cure miraculeuse, s’aimer provoque des miracles dans nos vies. (Louise Hay) Bonne réflexion! Le jour où je me suis aimé pour vrai Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…la Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment… Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…

le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…

l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les méga projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime quand cela me plait et à mon rythme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. Aujourd’hui, j’ai découvert … l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe. Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois. Et cela s’appelle…la Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c’est… le Savoir vivre." Charlie Chaplin

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article
5 juin 2016 7 05 /06 /juin /2016 06:58

~~Le jour où je me suis aimé

"L’amour est une cure miraculeuse, s’aimer provoque des miracles dans nos vies. (Louise Hay) Bonne réflexion! Le jour où je me suis aimé pour vrai Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris qu’en toutes circonstances, j’étais à la bonne place, au bon moment. Et alors, j’ai pu me relaxer. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Estime de soi.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle n’étaient rien d’autre qu’un signal lorsque je vais à l’encontre de mes convictions. Aujourd’hui je sais que cela s’appelle… l’Authenticité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, J’ai cessé de vouloir une vie différente et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue à ma croissance personnelle. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…la Maturité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation ou une personne, dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts et que ce n’est pas le moment… Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…

le Respect.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai commencé à me libérer de tout ce qui n’était pas salutaire, personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie. Au début, ma raison appelait cela de l’égoïsme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle…

l’Amour propre.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire de grands plans, j’ai abandonné les méga projets du futur. Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime quand cela me plait et à mon rythme. Aujourd’hui, je sais que cela s’appelle… la Simplicité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de chercher à avoir toujours raison, et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé. Aujourd’hui, j’ai découvert … l’Humilité.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir. Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe. Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois. Et cela s’appelle…la Plénitude.

Le jour où je me suis aimé pour vrai, j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir. Mais si je la mets au service de mon cœur, elle devient une alliée très précieuse ! Tout ceci, c’est… le Savoir vivre." Charlie Chaplin

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article
25 septembre 2015 5 25 /09 /septembre /2015 20:22

~~ Mélancholia

· . Mon verre est plein d'un vin

trembleur comme une flamme

Écoutez la chanson lente d'un batelier

Qui raconte avoir vu sous la lune sept femmes

Tordre leurs cheveux verts et longs jusqu'à leurs pieds

Debout chantez plus haut en dansant une ronde

Que je n'entende plus le chant du batelier

Et mettez près de moi toutes les filles blondes

Au regard immobile aux nattes repliées

Le Rhin le Rhin est ivre où les vignes se mirent

Tout l'or des nuits tombe en tremblant s'y refléter

La voix chante toujours à en râle-mourir

Ces fées aux cheveux verts qui incantent l'été

Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire

Nuit Rhénanes - Apollinaire. ♡

Repost 0
Published by odette trupin - dans Poésie
commenter cet article
18 avril 2015 6 18 /04 /avril /2015 14:33

"Calypso ne pouvait se consoler du départ d'Ulysse. dans sa douleur, elle se trouvait malheureuse d' être immortelle..." Fénelon

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 09:01

"Sur mes cahiers d'écolier

Sur mon pupitre et les arbres

Sur le sable sur la neige

J'écris ton nom ..."

Paul Eluard

. ..

Repost 0
Published by odette trupin - dans Poésie
commenter cet article
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 09:56

"votre âme est un paysage choisi

Que vont charmant masques et bergamasques

Jouant du luth et dansant quasi

Tristes sous leurs déguisements fantasques.."

Paul Verlaine

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 09:10

" Le jour s'est écoulé comme

fond dans la bouche

un fruit délicieux sous

la dent qui le touche,

ne laissant après lui que

que parfum et saveur .." A .de Lamartine

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article
27 décembre 2014 6 27 /12 /décembre /2014 10:07

" Il y a des sites, des climats, des saisons, des heures, des circontances extérieures tellement en harmonie avec certaines impressions du cœur, que la nature semble faire partie de l'âme et l'âme de la nature, et que si vous séparez la scène du drame et le drame de la scène, la scène se décolore et le sentiment s'évanouit"

Alphonse de Lamartine

Repost 0
Published by odette trupin - dans Poésie
commenter cet article
17 juin 2014 2 17 /06 /juin /2014 15:01

"La tolérance, c'est apprendre à ne pas juger

En acceptant la différence de son prochain..

La tolérance, c'est pouvoir donner son pardon

A tous ceux qui ont braillé leur insolence..

La tolérance , c'est comprendre le poids d'autres pensées

Que les siennes propres sur l'étendue de notre esprit...

La tolérance, c'est accepter le choix d'un homme

Dans le chemin qu'il a pris et qu'il croit vrai.."

Michaël Blauwart

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 20:20

"La pensée, en ces lieux ,plus lente et plus limpide,

Respirant par degrés la paix de ce séjour,

Dort comme un lac d'azur qu'aucun souffle ne ride

Et qui ne réfléchit que le ciel et le jour..."Lamartine

 

Repost 0
Published by odette trupin - dans poésie
commenter cet article